06 avril 2014

LA POÉSIE DANS LE BOUDOIR : Raymond Carver

LA VITESSES FOUDROYANTE DU PASSÉ - CARVER

La vitesse foudroyante du passé
Raymond Carver
Points Poésie (février 2008)
Titre original : Ultramarine (octobre 1987)
Traduit de l'anglais par Emmanuel Moses
174 pages

 

Simple

Une trouée dans les nuages. Le contour
bleu des montagnes.
Le jaune sombre des champs.
La rivière noire. Que fais-je ici,
seul et plein de remords ?

Je continue de manger distraitement
les framboises. Si j'étais mort,
ça me fait penser, je ne
les mangerais pas. Ce n'est pas si simple.
C'est aussi simple.

Posté par C Martine à 05:07 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur LA POÉSIE DANS LE BOUDOIR : Raymond Carver

  • Je n'ai pas très envie de lire ses nouvelles, par contre sa poésie oui.

    Posté par aifelle1, 06 avril 2014 à 06:38 | | Répondre
    • Pourtant, Aifelle, quelques unes de ses nouvelles sont de véritables petits bijoux de littéature !

      Posté par Martine, 06 avril 2014 à 14:01 | | Répondre
  • Je ne savais même pas qu'il avait écrit de la poésie ! Simple ...et beau !

    Posté par Asphodèle, 06 avril 2014 à 10:32 | | Répondre
    • Eh oui, Asphodèle.... c'est vrai que j'aime bien "fouiner" dans les écrits peu connus... et j'arrive à rencontrer certains auteurs "non sponsorisés"...

      Posté par Martine, 06 avril 2014 à 14:00 | | Répondre
  • Moi aussi je découvre Carver le poète et j'aime le texte que tu nous proposes !

    Posté par Anne, 06 avril 2014 à 21:43 | | Répondre
  • Carver mon héros !

    Posté par jérôme, 08 avril 2014 à 20:25 | | Répondre
  • Douce,belle,et réaliste,cette poésie est parlante !
    Je l'apprecie
    Belle découverte que celle de ce blog!

    Posté par Ethunelle, 11 avril 2014 à 10:20 | | Répondre
Nouveau commentaire