09 décembre 2012

RENCONTRES POÉTIQUES : Jean Tardieu

 

image

Conversation

***

Comment ça va sur la terre ?
- Ça va ça va, ça va bien.

Les petits chiens sont-ils prospères ?
- Mon Dieu oui merci bien.

Et les nuages ?
- Ça flotte.

Et les volcans ?
- Ça mijote.

Et les fleuves ?
- Ça s'écoule.

Et le temps ? 
- Ça se déroule.

Et votre âme ?
- Elle est malade
le printemps était trop vert
elle a mangé trop de salade.

Jean Tardieu ; Monsieur Monsieur (1951)


Jean Tardieu

Jean Tardieu est né en 1903 dans le Jura, d'un père peintre et d'une mère musicienne. Son oeuvre comprend de très nombreux recueils poétiques et des pièces de théâtre fréquemment représentées en France et à l'étranger : Le fleuve caché. Comme ceci, comme cela. Théâtre de chambre. Poèmes à jouer...

"Il me semble que je lisais beaucoup plus que les enfants de mon âge. J'aimais lire la nuit. Et j'aime toujours la nuit, je me sens très calme, à l'abri. J'aime la paix, la sérénité de la nuit". 

Il écrivait la nuit.

Jean Tardieu a toujours beaucoup aimé les enfants et se sentait proche d'eux : il a eu un public fidèle de jeunes lecteurs. Les enfants lui envoyaient des lettres, des dessins et des poèmes.

Pour lui, être poète était une sorte de nécessité. Il disait que ce goût pour l'écriture ne l'avait jamais quitté, et il n'a jamais cessé d'écrire jusqu'à la fin de sa vie, en 1995.

 

Posté par C Martine à 06:07 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur RENCONTRES POÉTIQUES : Jean Tardieu

    J'adore ce genre de poème qui renvoie directement à la fraîcheur de l'enfance. Je vais voir si ce recueil là est à la bibliothèque.

    Posté par Aifelle, 09 décembre 2012 à 07:03 | | Répondre
    • Ce livre a été réédité en 1987, chez Gallimard. Il ne contient pas que des poèmes aussi "légers". Extrait, par exemple de "L'HOMME QUI N'Y COMPREND RIEN" :

      Telle chose vient
      telle autre se passe
      telle autre s'en va.
      Ne trouvez-vous pas
      su'on n'y comprend rien ?

      Bien souvent les hommes
      se trouvent mêlés
      à leur propre vie
      sans avoir compris
      ce qui s'est passé.

      Posté par Littér'auteurs, 09 décembre 2012 à 07:13 | | Répondre
  • je crois avoir dans une anthologie des poèmes de Jean Tardieu mais je ne m'y suis jamais attachée, dommage pour moi car je suis comme Aifelle très attendrie par le recours à l'enfance qui n'est pas sans rappeler Prévert

    Posté par Dominique, 09 décembre 2012 à 09:27 | | Répondre
    • C'est en effet de la même veine que Prévert, de Francis Ponge aussi.
      Le domaine de l'enfance oui, mais aussi une réflexion psycho-sociale qui m'attire énormément.

      Posté par Littér'auteurs, 09 décembre 2012 à 14:20 | | Répondre
  • J'adore ! Et tous les jeux de langage de Jean Tardieu, notamment dans les petites pièces de théâtre...

    Posté par Anne, 09 décembre 2012 à 11:44 | | Répondre
    • J'avais apprécié Jean Tardieu, il fut un temps ; puis je l'avais oublié. Je le redécouvre avec plaisir, aujourd'hui. Et, tiens ! j'attends justement de recevoir quelques unes de ses pièces de théâtre. Je pense que je vais me régaler : j'aime le jeu DES mots,

      Posté par Littér'auteurs, 09 décembre 2012 à 14:24 | | Répondre
      • Il y en a une avec une "Madame de Perleminouze"... délicieux, n'est-ce pas !

        Posté par Anne, 10 décembre 2012 à 14:54 | | Répondre
  • J'ai entendu une troupe de théâtre régionale dire quelques-uns de ses poèmes. C'était très théâtral! " Quoi qu'a dit - Elle dit ren" n'est-ce pas de lui aussi? Il me semble que oui!

    Posté par Mango, 09 décembre 2012 à 19:42 | | Répondre
    • LA MÔME NÉANT

      Quoi qu'a dit ?
      - A dit rin.

      Quoi qu'a fait ?
      - A fait rin.

      À quoi qu'a pense ?
      - A pense à rin.

      Pourquoi qu'a dit rin ?
      Pourquoi u'a fait rin ?
      Pourquoi qu'a pense à rin ?

      A'xiste pas.

      Jean Tardieu, tu as raison, Mango

      Posté par Littér'auteurs, 09 décembre 2012 à 20:31 | | Répondre
Nouveau commentaire