27 avril 2015

CAHIERS DU JOUR : 27 avril ¨ Aujourd'hui orange.

Heureusement que j'ai un parapluie, aujourd'hui : il pleut des cordes. 

pluie

Mais ce qui est cool, c'est qu'il est… orange ! La preuve !

2015

© Martine Littér'auteurs - 27 avril 2015 

 page FB

 

Le règlement des "366 réels à prise rapide" et la liste des 18 participants que j'ai répertoriés à ce jour sont ici

Prochain épisode : 28 avril¨ Aujourd'hui le confort c'est.


26 avril 2015

CAHIERS DU JOUR : 25 avril¨ Aujourd'hui la famille & 26 avril¨ Aujourd'hui table de.

 

2015

Deux réels en un, encore une fois, faut pas que ça devienne une habitude, quand même. Surtout que je trouve une bonne raison d'unir les deux thèmes à mon avantage. D'aucuns diront que l'excuse est trop facile et que si ma famille avait réservé une bonne table dans un restaurant interplanétaire, elle aurait évité de conjuguer la table de treize. Pas de Judas chez nous, même si les microviseurs sont de mode. De toute façon, les membres de ma famille se comptent sur les doigts d'une seule main, alors treize, vous pensez !

© Martine Littér'auteurs - 26 avril 2015 

 page FB

 

Le règlement des "366 réels à prise rapide" et la liste des 18 participants que j'ai répertoriés à ce jour sont ici

Prochain épisode : 27 avril ¨ Aujourd'hui orange.

25 avril 2015

LES PLUMES DU DÉSIR, chez Asphodèle

plumes

J'emporte ma peluche, dit l'enfant. Tu sais bien qu'elle me donne des allergies, dit la mère. Je prends du chocolat, dit le père.

Ils attendent tous les trois le tramway. Quelle idée que d'emprunter cette machine pour partir en voyage d'amour !

Ce sera un nouvel envol, dit le père. Pourvu qu'il ne soit pas éphémère, dit la mère. C'est la première fois qu'on part, dit la petite.

Laissez-vous vibrer, dit la brise.

Oubliez la censure du déplaisir, dit l'étincelle.

Gardez l'envie des gourmandises de la vie, dit le tapir plein de rides.

J'ai besoin de valser, dit la mère. J'aimerais un baiser, dit le père. Est-ce que vous m'aimez, dit la fillette.

J'ai quelques velléités d'écrire, dit l'auteur, en contemplant les volutes du lierre enroulé autour de la carrosserie rubigineuse du chemin de fer.

Immobile et engourdi.

© Martine Littér'auteurs - 25 avril 2015 

 page FB

 

ASPHODELE

Tous les mots de la collecte ont été utilisés, dit l'autrice, l'auteuse, l'auteure qui aime chercher chez Asphodèle des sources d'inspiration.

Allergie, velléité, brise, espérance, étincelle, écrire, déplaisir, censure, enfant, gourmandise, première, tramway, rides, éphémère, envie, amour, voyage, peluche, chocolat, tapir (l’animal ou le verbe au choix), envol, baiser (dans le sens que vous voulez), vibrer, volutes, valser, attendre.

Nous avons été nombreux à aimer ces mots, disent les plumitifs :

MonesilleGhislaine53Val-Grenouille59LilouSoleilMelle La DémoneThiébault de Saint-AmandSoèneJacou33,  Martine27Modrone-EeguabCériatPascal Bléval,Mélusine80Les mots d’IsabelleAstrid-ToinetteRéjanieEmilieBerdFred Mili-Choupi,Carnets ParesseuxBizak,MarlaguetteDimDamDom59Célestine.

Posté par C Martine à 06:30 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 avril 2015

CAHIERS DU JOUR : 24 avril ¨ Aujourd'hui à 11 h 30 précises.

Le temps file, comme la laine

Onze heures vingt-neuf
Me tient en haleine
Dans l'eau bouillante je plonge un œuf

Le temps file, parfois du mauvais coton

Pas vu onze heure trente
Je touille mon mironton
Je veux une sauce succulente

Le temps file, mais pas toujours droit

À onze heures trente-et-une
Je constate avec effroi
Que j'ai laissé calciner sur la lune,
Un beau morceau de baudroie
Catastrophe ! quelle infortune !

© Martine Littér'auteurs - 24 avril 2015 

 page FB

 

2015

Le règlement des "366 réels à prise rapide" et la liste des 18 participants que j'ai répertoriés à ce jour sont ici

Prochain épisode : 25 avril¨ Aujourd'hui la famille.

23 avril 2015

CAHIERS DU JOUR : 23 avril ¨Fragment(s) d' aujourd'hui raconté en sondage d'opinion.

2015

C'est à vous de me dire.... parmi toutes ces futilités du jour....

 

Créez votre propre sondage sur les commentaires des utilisateurs

 

© Martine Littér'auteurs - 23 avril 2015 

 page FB

 

Le règlement des "366 réels à prise rapide" et la liste des 18 participants que j'ai répertoriés à ce jour sont ici

Prochain épisode : 24 avril ¨ Aujourd'hui à 11h 30 précises.


22 avril 2015

CAHIERS DU JOUR : 22 avril ¨Aujourd'hui je renonce à

2015

 

Non. Envie de ne renoncer à rien de ce qui fait ma vie aujourd'hui.

Pourquoi renoncer à jouir du lever du jour, chaque matin ?

Pourquoi renoncer à caresser ma Zabou-Chatte, la nuit quand elle vient se blottir contre moi ?

Pourquoi renoncer à rédiger mon petit billet quotidien, pour les exercices de style ?

Pourquoi renoncer à mon chagrin, chaque soir, lorsque je vais dire au revoir à mon garçon ?

Faudrait-il que je renonce à vivre ?

© Martine Littér'auteurs - 22 avril 2015 

 page FB

 

Le règlement des "366 réels à prise rapide" et la liste des 18 participants que j'ai répertoriés à ce jour sont ici

Prochain épisode : 23 avril ¨Fragment d' aujourd'hui raconté en sondage d'opinion.

21 avril 2015

CAHIERS DU JOUR : 21 avril ¨ Aujourd'hui plaque de rue

2015

Les "Trines", à La Côte Saint André, sont des ruelles étroites qui permettent la traverse de la ville. Elles n'ont jamais été destinées à la circulation, mais au recueil des eaux pluviales et des eaux usées des latrines. Aujourd'hui, on y circule à pied seulement, ces ruelles sont plus salubres. Elles font penser aux traboules Lyonnaises. Au gré d'une promenade, le passant peut errer dans la Trine du Couvent, la Trine de la Forge, la Trine de l'Antiquaire, la Trine du Charbonnier, la Trine du Tonnelier, la Trine de l'Asile, et la Trine du Four à Pain

FOUR A PAIN

Trine du Four à Pain - © Dominique Fabre

 

ANTIQUAIRE

 

Trine de l'Antiquaire - - © Dominique Fabre

 

COUVENT

 

Trine du Couvent - - © Dominique Fabre

 

TONNELIER

 

Trine du Tonnelier - - © Dominique Fabre

© Martine Littér'auteurs - 21 avril 2015 

 

page FB

Le règlement des "366 réels à prise rapide" et la liste des 18 participants que j'ai répertoriés à ce jour sont ici

 

Prochain épisode : 22 avril ¨Aujourd'hui je renonce à.

20 avril 2015

CAHIERS DU JOUR : 20 avril ¨ Aujourd'hui rouge.

 

2015

Il était une tulipe. Rouge. Qui, ce soir, fermait ses pétales au jour couchant.  

-         As-tu constaté, me dit-elle, que nous ne sommes pas foule, dans cette nature que tu aimes, à revêtir cette couleur ? Le rouge est éphémère et pointilliste, chez nous.  Le coquelicot s'éteint aussi vite qu'il flamboie. Fraises, cerises, framboises, groseilles, tomates ne subsistent qu'une courte saison. Vous, les humains, avez fait de l'incarnat la couleur des émotions et des alarmes.

Peut-être la rubescente sève qui circule dans notre cœur ?

Peut-être l'incandescente chaudrée qui bouillonne dans les entrailles de la Terre-Mère ?

©Martine Littér'auteurs - 20 avril 2015 

page FB

Le règlement des "366 réels à prise rapide" et la liste des 18 participants que j'ai répertoriés à ce jour sont ici

 

Prochain épisode : 21 avril ¨ Aujourd'hui plaque de rue.

19 avril 2015

CAHIERS DU JOUR : 19 avril ¨ Aujourd'hui mains touchées

2015

Ce week-end, j'ai suivi les bénévoles d'un village préparant leur fête du pain. C'est sur ces mains que mon regard s'est posé. Ces mains qui pétrissent la pâte.

Subitement, j'ai eu huit ans.

Quand dans le fournil de mon père, je passais mes temps libres ; quand les odeurs de levure et de farine mélangées à l'eau tiède aigrissaient l'atmosphère suffocante de la pièce ; quand le bois pétillait dans le foyer ; quand la croûte du pain crépitait ; quand le beurre fondait sur la mie de la ficelle chaude ; quand le grillon stridulait inlassablement.

Quand j'étais enfant.

©Martine Littér'auteurs - 19 avril 2015 

page FB

Le règlement des "366 réels à prise rapide" et la liste des 18 participants que j'ai répertoriés à ce jour sont ici

 

Prochain épisode : 20 avril ¨ Aujourd'hui rouge.

DIMANCHE EN POÉSIE : Werner Lambersy

2015

 

Werner Lambersy
DERNIÈRES NOUVELLES D'ULYSSE
Avis de recherche

Préface d'Hubert Hadad

Peintures d'Anne-Marie Vesco
Éditions Rougier V.- mars 2015

Il y a
Dans la lumière
Des zones de silences

Que jamais nous
Ne pourrons entendre

Il y a
Dans la voix
Des zones de ténèbres

Où nous
Ne pouvons pas entrer

Il y a dans l'âme
Des zones si lointaines

Qu'on en
Devine à peine
Les fièvres sur la peau

Sans fin est la route
Des matrices muettes

Et antérieur le chant
Sans origine
Sans bornes ni bords

Et sans fin la matière
Celle qui résiste
Au désir

L'homme
Son désir son ouvrage
Sont sans fin

 

Werner Lambersy, poète belge, né à Anvers en 1941,  vit et travaille à Paris où il est actuellement responsable de la promotion des lettres belges de langue française à Paris. Il est avant tout poète, un des plus importants de la Belgique francophone à l’heure actuelle. Tout en variant dans leur ton et leur forme de l’extrême dépouillement à une respiration ample, sa poésie, à travers quelque 40 ouvrages publiés, poursuit une méditation ininterrompue sur le dépassement de soi dans l’amour (tant charnel que mystique) et l’écriture. Son œuvre maîtresse à ce jour, Maîtres et maisons de thé (1979), est largement reconnue comme un des sommets de la poésie française depuis la guerre pour la puissance de ses images et la profondeur de sa vision. Un autre de ses livres, Quoique mon cœur en gronde… (1985) a été publié en version bilingue au Canada (Despite my Growling Heart, Guernica 1990, avec une traduction de Daniel De Bruycker).

D'autres poèmes ici.

 

Werner Lambersy

retrouvez l'actu de Werner Lambersy sur http://wernerlambersy.hautetfort.com/

http://evazine.com
Un peu tardive, mais c'est ma participation du jour au mois belge organisé par Anne et Mina