08 mars 2015

DIMANCHE EN POÉSIE : Isabelle Pellegrini

Pour ne pas perdre la pluie

Pour ne pas perdre la pluie
Et le clapotis mat des gouttes au carreau
Pour ne pas perdre l’aube qui rosit 
Et l’envol de l’oiseau dans les traînes du vent
Pour ne pas perdre l’ivoire 
Et les ombres dorées quand la lune se courbe
Pour ne pas perdre l’été 
Et le feu du soleil sur tes paupières closes

2015

 

Pour ne pas perdre le blanc du rocher
Tellement blanc au soleil que tu plisses les yeux
Pour ne pas perdre le balancement de tes jambes sur l’eau 
Et le chatouillement de la vague
Pour ne pas perdre le miel de sa bouche
Et le chant des abeilles de ses lèvres à ton cou
Pour ne pas perdre l’heure qui file aussi tranquillement
Que le goéland dans le ciel
Pour ne pas perdre le jour d’avant
Les jours paisibles
L’âge d’or

Pour ne pas perdre la vie
Quand bien même l’oubli

2014

 

Écris dans chaque instant, mon ami
Écris dans l’infini

 Isabelle Pellegrini

Posté par C Martine à 08:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur DIMANCHE EN POÉSIE : Isabelle Pellegrini

    Superbe ! Merci, Martine.

    Posté par Anne, 08 mars 2015 à 11:48 | | Répondre
    • J'ai rencontré ce poème en cherchant ce qui pouvait représenter la "journée de la femme"... qui à mes yeux ne signifie rien et qui, pour d'autres femmes, symbolise leur rôle dans la vie. Ici, point de combat féministe, mais une femme qui écrit, avec sa sensibilité.

      Posté par M Littér'auteurs, 08 mars 2015 à 13:56 | | Répondre
Nouveau commentaire