12 avril 2014

LES PLUMES D'ASPHODÈLE (26)

 

 

 

DIALOGUE

DIVISION

 

 

 

 

 

 

« Mémé »

Mais quel désordre dans cette salle de bain ! C’est infernal ! Ma petite-fille passe toujours avant moi, le matin. Et elle ne fait pas dans la dentelle, il faut bien le dire. Sans aucune délicatesse, elle bouscule le verre qui contient mon dentier et étale son dentifrice à la chlorophylle dans tout le lavabo. C’est drôle, je ne sais pas pourquoi, mais je n’aime pas cette odeur qui se distille dans la pièce. De la chlorophylle, ça ? On voit bien qu’elle n’a jamais vécu à la campagne, cette enfant.

« Jeanne »

Vivre à la campagne ? Elle est en plein délire, l’ancêtre ! Depuis qu’elle est venue habiter, en ville, à la maison, c’est le grand déballage familial. Et c’est qui qui reçoit ? Devinez ! Forcément, c’est tout pour moi. Et Jeanne par-ci, et Jeanne par-là… C’est sûr, ma grand-mère elle peut pas me décalquer ! Bon d’accord, elle est sur son déclin, mais quand même, mes parents pourraient être un peu plus cools, parce que là, ils sont devenus carrément dastiques, non ! dartiques, non ! sarcastiques, heu… non plus ! C’est comment déjà ? Jamais entendu ce mot-là ! Peuvent pas dire craignos, comme tout le monde ?

« Mémé »

Drastique. D.R.A.S.T.I.Q.U.E. Mais qu’est-ce qu’on leur apprend à l’école ? De mon temps… Vaut mieux que je me taise. Déjà que la petite me prend pour un diplodocus de l’ère secondaire…

« Jeanne »

Secondaire. Qu’est-ce qu’elle radote ? Ben oui, je suis en secondaire. En seconde secondaire, si elle veut. Et des diplodocus, j’en ai jamais rencontré. Ou alors ils étaient déguisés en dromadaire ! Parce que des dromadaires, le prof de géo, il arrête pas de nous en présenter. On étudie le désert Saharien.

« Mémé »

Qu’est-ce que ces dromadaires, dont elle parle, cette petite ? Le professeur de géographie ? Ils ne peuvent pas leur enseigner des choses bien de chez nous. De mon temps, on étudiait les doryphores. Et pour les travaux pratiques, on devait aller les ramasser dans les champs de pommes de terre.

« Jeanne »

Champs de pommes de terre. Des pommes de terre dans des champs ? Parce qu’à l’époque de Mémé, ils n’achetaient pas les pommes de terre au supermarché ? Ben dis donc, fallait être rudement débrouillard pour se nourrir ! Et puis qu’est-ce qu’elle radote ? Le prof d’histoire nous a dit l’autre jour que Le Doryphore c’était une statue. Celle de Polyclète. C’était aussi un soldat armé. Je suis plus calée que Mémé ! J’ai deux définitions pour le même mot ! Attention Mémé ! Danger ! Désormais tu ne pourras plus m’opposer ton dédain !

« Mémé »

Dédain ? Dédaigneuse, moi ? Que nous chante-t-elle, cette sauterelle ? Je suis la douceur même. C’est un don, chez moi, la douceur.

« Jeanne »

Pffffff

« L’auteure »

Dans le dédale des pensées de Jeanne et de sa grand-mère, j’ai tenté de trier. Je n’ai pas cherché à les réconcilier. Parce qu’elles vivent chacune sur leur planète, à des millions d’années-lumière l’une de l’autre. Mémé, sur le départ, en est encore à écouter les disques microsillon, alors que Jeanne télécharge sa musique sur sa tablette. Et pourtant. Toutes les symphonies de la vie s’achèvent sur le même final dramatique.

 


ASPHODELE

Voici ma modeste première participation aux "Plumes d'Asphodèle". (clic) (clac pour voir les autres participations)

Les mots imposés : Dentifrice, délicatesse, deux, débrouillard, désirer, danse, danger, diplodocus, dentier, désordre, décalquer, drastique, douceur, dédain, désormais, dentelle, dromadaire, don, dédale, déballage, doryphore, drôle, départ, disque, déclin, distiller.

 

Posté par C Martine à 00:01 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur LES PLUMES D'ASPHODÈLE (26)

  • J'ai bien rigolé en lisant ton texte, il est tellement vrai. De toute façon tu ne pouvais pas les réconcilier, ce n'est plus la même génération.
    Moi c'est la 2ème fois que je participe.
    Bon week-end

    Posté par Astrid, 12 avril 2014 à 09:48 | | Répondre
    • Ce doit être ma loooonnnngue pratique des conflits intergénérationnels

      Posté par Martine, 12 avril 2014 à 21:14 | | Répondre
  • chacun son temps je dirai !!!!!! me suis amusée a te lire........

    Posté par Ghislaine, 12 avril 2014 à 10:20 | | Répondre
    • Et moi, je me suis amusée à l'écrire

      Posté par Martine, 12 avril 2014 à 21:13 | | Répondre
  • J'ai bien aimé la forme décalée de ce dialogue de sourd(e)s. Chacune dans son monde, reprenant les paroles de l'autre.

    Posté par MCL, 12 avril 2014 à 11:07 | | Répondre
    • Comme révèle Anne, dans le com suivant, je me suis inspirée d'un roman que je viens de lire : "La vie" de Régis de Sa Moreira

      Posté par Martine, 12 avril 2014 à 21:15 | | Répondre
  • Je sens que tu t'es inspirée du roman "La vie"...

    Posté par Anne, 12 avril 2014 à 13:41 | | Répondre
    • Tiens, comment tu as deviné, Anne ?

      Posté par Martine, 12 avril 2014 à 15:22 | | Répondre
  • Modeste participation ? C'est toi qui fais ta modeste ! Je trouve ce dialogue impossible excellent, tu écris très bien, tu m'as tenue en haleine et j'ai même ri deux fois ! Bravo Martine !
    Et souvent le choc des générations n'est pas un vain mot...

    Posté par Asphodèle, 12 avril 2014 à 13:58 | | Répondre
    • C'est vrai que j'aime écrire... c'est d'ailleurs ce qui occupe une grande partie de mon temps de retraitée. (Avec le scrabble, Asphodèle )

      Posté par Martine, 12 avril 2014 à 21:17 | | Répondre
  • Dialogue très amusant; je me suis régalée de ces réflexions, si vraies.

    Posté par Jacou, 12 avril 2014 à 19:58 | | Répondre
    • En observant, en écoutant... on entend ce qui se marmonne dans les têtes

      Posté par Martine, 12 avril 2014 à 21:18 | | Répondre
  • Quel plaisir de partager les pensées, d'une petite fille et de sa grand mère .Malgré leurs différences elles sont toutes les deux attachantes. J'ai pris beaucoup de plaisir à te lire et j'espère que cette première participation ne sera pas la dernière .

    Posté par evalire, 12 avril 2014 à 21:15 | | Répondre
    • Merci C'est vrai qu'il n'est pas facile de se lancer ! J'avais au moins trois scénarios dans la tête pour cette valse des D... Le problème, c'est qu'il faut que les idées aillent jusqu'au bout des doigts

      Posté par Martine, 12 avril 2014 à 21:19 | | Répondre
  • Eternel cet incompréhension entre 2 générations
    C est tres drôle
    Un jour Jeanne sera Mémé et tiendra un discours similaires cest ca la vie tu l a bien retranscrit

    Posté par missnefer, 12 avril 2014 à 21:58 | | Répondre
  • Amusant sans l'être vraiment ce texte, en tous les cas bien tourné.
    Bonne fin de soirée

    Posté par Dame mauve, 13 avril 2014 à 00:19 | | Répondre
  • J'ai beaucoup aimé ce ping-pong intergénérationnel. Très amusant et tellement vrai. Bravo.

    Posté par Maie, 13 avril 2014 à 11:15 | | Répondre
  • On voit bien qu'elles vivent sur deux planètes différentes cs deux-là. Très bien écrit et drôle cette divergence de générations. J'adore !

    Posté par ceriat, 13 avril 2014 à 13:07 | | Répondre
  • Excellent ce duo de pensées !

    Posté par marlaguette, 13 avril 2014 à 16:32 | | Répondre
  • @ missnefer, Dame Mauve, Maie, marlaguette... Merci de vos messages ! Pour moi, c'est une belle expérience d'écriture que je renouvellerai si Asphodèle reconduit l'atelier.
    Mon dialogue est tout de même un peu caricatural, non ? Pendant que les petites filles grandissent beaucoup trop vite, les mémés rajeunissent. Elles sont branchées, elles ne craignent pas le virtuel, et de nombreuses n'ont jamais connu les effluves campagnardes.

    Posté par Martine, 13 avril 2014 à 19:46 | | Répondre
  • Joli ping pong et dialogue de "sourds"
    Belle journée

    Posté par patchcath, 14 avril 2014 à 06:38 | | Répondre
  • Ce soir j'étais rêveuse et un peu cafardeuse, ton texte m'a fait éclaté de rire , tu as le sens de la dérision et de l'observation, j'adore!.
    Je suis une mamie , mais un peu hors normes, et sur la même planète que les jeunes, en sports, en musiques et j'adore les gadgets et je suis passionnée en TOUT!
    Mon fils me disait , au club de gym: "maman, avec tes copines de 30 ans ...! "J'avais déjà 60, et pratiquer "la muscule" , l'aérobic, le taï-chi et le modern jazz, le gênait, déjà.
    Je vais revenir!.
    Bises
    Dan

    Posté par Dan Gazénia, 15 avril 2014 à 00:24 | | Répondre
  • Et si ça se trouve ces deux là s'adorent mais elles l'ignorent
    Bravo pour ce dialogue de sourd pas si sourd que ça!!!
    Bises
    Domi.

    Posté par dimdamdom59, 17 avril 2014 à 21:34 | | Répondre
  • Bonjour. Bravo pour la présentation du texte ; ça détonne du genre classique. Et ces deux-là vont faire la paix entre elles un jour, n'est-ce pas ?
    Boujoux.

    Posté par Merquin, 07 mai 2014 à 21:06 | | Répondre
  • Bonjour. Bravo pour la présentation du texte ; ça détonne du genre classique. Et ces deux-là vont faire la paix entre elles un jour, n'est-ce pas ?
    Boujoux.

    Posté par Merquin, 07 mai 2014 à 21:07 | | Répondre
Nouveau commentaire