02 avril 2014

50 MINUTES AVEC TOI, Cathy Ytak

50 minutes avec toi - Cathy Ytak

50 minutes avec toi
Cathy Ytak
Actes Sud Junior - D'une seule voix (2010)
80 pages

 

 

 

 

 

 

C’est encore un enfant. Il n’a que 17 ans. Devant lui, gît son père, inconscient, peut-être mort. Huis clos.

Le jeune homme ne bouge pas ; n’appelle pas les secours. Il regarde son père. Pendant cinquante minutes. Le temps pendant lequel il va dérouler ses dix-sept années de vie.

Dix-sept années d’une violence indicible, d’une terreur sans nom. Dix-sept années d’humiliation, de vexations. Des coups aussi, anodins en apparence… une gifle par-ci, une autre par-là. Pas tout à fait dix-sept… c’est depuis ses sept ans que le narrateur subit les camouflets d’un père « bien sous tous rapports », certes strict, certes, aux yeux de son entourage, un peu exigeant. Mais l’éducation d’un enfant ne nécessite-t-elle pas que celui-ci apprenne à se soumettre à l’autorité ? Huis clos aussi, les rapports entre le père et son fils.

La mère est là. Oui. Une mère qui ne dit mot. Une mère qui ne voit pas. Qui ne peut/veut pas dire. Qui ne peut/veut pas voir. Huis clos au sein du couple parental.

Dix-sept ans. Pour complaire à son géniteur, il s’est attaché à réussir ses études. Un an d’avance en terminale. Bac en poche, mention très bien. Prêt pour une prépa. Pour de grandes études. Selon le désir paternel.

Dix-sept ans. Amoureux. De Camille. Amour partagé. Bonheur révélé : la vie n’est pas que mortification.

Amoureux d’un garçon. Camille est un garçon.

L’irascibilité du père en est décuplée.

C’est encore un enfant. Il n’a que 17 ans. Devant lui, gît son père, inconscient, peut-être mort. Le jeune homme ne bouge pas ; n’appelle pas les secours. Il regarde son père. Lui dit son amertume. Lui dit sa rancune. Et s’en va.

Retrouver Camille.

Un roman pour adolescents. Qui ne traite pas que de l’homosexualité. Qui traite aussi des interdépendances familiales. Des non-dits. Des exaspérations. Des haines. Des maltraitances. Un roman pour que beaucoup d’adolescents s’y reconnaissent. Même s’ils ne sont pas homosexuels. Même s’ils ne sont pas persécutés. Un roman qui aide à réfléchir, à devenir adulte.

Posté par C Martine à 21:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur 50 MINUTES AVEC TOI, Cathy Ytak

  • Ooooh fallait quand même pas le dire, à propos de Camille, il n'y a plus de surprise ! Je l'ai lu il y a deux ans, ce petit roman était sélectionné pour le Prix Farniente (prix de lecture ado où ce sont les lecteurs qui votent) C'était une pette claque pour moi, je me souviens, et les élèves qui l'ont lu ont bien aimé aussi.

    Posté par Anne, 02 avril 2014 à 21:13 | | Répondre
    • J'ai hésité à ménager le suspens. Mais ce n'est pas un roman d'aventure où les péripéties des personnages prennent parfois le pas sur le fond du texte. C'est un beau roman qui donne des messages forts,sur les rapports père/fils dans des situations particulières, dont l'homosexualité qu'il m'a semblé important de signaler.

      Posté par Martine, 03 avril 2014 à 07:31 | | Répondre
  • "On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans", paraît-il... La chanson n'est pas la même pour tout le monde ! Tu en parles très bien, tu me tenterais presque !!!

    Posté par Asphodèle, 02 avril 2014 à 21:31 | | Répondre
    • "Nuit de juin ! Dix-sept ans ! - On se laisse griser.
      La sève est du champagne et vous monte à la tête...
      On divague ; on se sent aux lèvres un baiser
      Qui palpite là, comme une petite bête..."
      Rimbaud

      Posté par Martine, 03 avril 2014 à 07:34 | | Répondre
  • Billet à venir, j'ai adoré !!!

    Posté par Noukette, 08 avril 2014 à 14:33 | | Répondre
Nouveau commentaire