06 février 2014

L'HOMME QUI AVAIT SOIF, Hubert Mingarelli

L'homme qui avait soif

L’homme qui avait soif
Hubert Mingarelli
Roman, Stock, janvier 2014, 180 p.

 

 

 

 

 

 

Hisao court. Court à perdre haleine. Très vite le lecteur se demande s’il court pour atteindre quelque chose, ou s’il court pour échapper à quelque chose. Il n’est que son irrépressible besoin de se désaltérer qui l’arrête quelques instants dans sa trajectoire.

Au cœur de cet entre-deux, les pensées d’Hisao vont et viennent de son passé à son futur. Deux personnages habitent son esprit : Takeshi et Shigeko. Le premier, un homme, son ami, avec lequel il a vécu le plus effroyable de sa vie. La seconde, sa promise, à laquelle il veut apporter son cadeau de mariage.

1946. Japon. Occupation américaine. Hisao est soldat. Hisao était soldat.

Le roman dernier né d’Hubert Mingarelli plonge dans cette atmosphère si particulière qu’il sait camper avec virtuosité. Il est question d’homme, il est question d’enfermement, il est question de détresse, il est question d’espoir, il est question d’amitié, il est question de mort, il est question d’amour. Et le trait est précis. Fin. Achevé. Poétique. Perçant.

Il est question d’Hubert Mingarelli.

Posté par C Martine à 20:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur L'HOMME QUI AVAIT SOIF, Hubert Mingarelli

    Martine, tu viens de déclencher une grande envie !!

    Posté par Anne, 06 février 2014 à 20:51 | | Répondre
    • Et te connaissant, Anne, cette envie risque de devenir impérative ! Compte-tenu des réticences de Jérôme, il vaudrait peut-être mieux que tu attendes son avis. Cela dit, je suis d'accord avec lui, j'ai connu de bien meilleurs Mingarelli. Mais je ne me suis pas ennuyée, non

      Posté par Martine, 07 février 2014 à 11:47 | | Répondre
  • Trop envie....c'est tout ce que j'aime....j'adore cet auteur...il me touche...achat du week-end...bises
    PS: j'espère saliver sur la photo de un de tes petits plats sur FB....sourires...bises

    Posté par Jack, 07 février 2014 à 06:34 | | Répondre
    • Tu me diras ce que tu en penses ? Jérôme semble un peu circonspect... C'est pas bon signe, ça !
      Prochaine probable photo sur FB : une chorba de derrière les fagots... sourires, et bises.

      Posté par Martine, 07 février 2014 à 11:49 | | Répondre
  • Il me reste à espérer que la bibliothèque l'aura

    Posté par aifelle1, 07 février 2014 à 06:36 | | Répondre
    • Si tu le trouves, j'aimerais bien que tu me donnes ton avis !

      Posté par Martine, 07 février 2014 à 11:50 | | Répondre
  • J'en suis à la moitié et je dirais pour l'instant qu'il me laisse sur ma faim cet homme qui avait soif (ok, elle était facile mais je n'ai pas pu m'empêcher^^). Disons que je l'ennuie pas mal, j'avais largement préféré son roman précedent.

    Posté par jerome, 07 février 2014 à 07:13 | | Répondre
    • Oh, Jérôme, j'adore ton lapsus ! Tu l'ennuies... En effet, si tu continues à ne pas apprécier, tu vas l'ennuyer sérieusement !

      Posté par Martine, 07 février 2014 à 11:45 | | Répondre
Nouveau commentaire