11 octobre 2013

L'HISTOIRE DU RENARD QUI N'AVAIT PLUS TOUTE SA TÊTE, Martin Baltscheit

L'histoire du renard qui n'avait plus toute sa tête

Renard est un Goupil. Un vrai de vrai qui sait user de toutes les ruses. Capable de faire semblant pour mieux abuser. Capable d'échapper à tous les chiens courants. Renard est un sage. Qui sait parler aux renardeaux. Qui sait enseigner les roublardises. Qui sait fricoter chèvres, lièvres et poulets qu'il a, dirons-nous par décence, prélevés. Renard, le goupil, le rusé, le sage, vit une longue vie. Une belle et longue vie.

Mais alors que la barbe de Renard blanchit, la mémoire de goupil commence à flancher. Bon, au début, il ne trouve plus certains des mots, puis le temps s'immobilise, ou se distend, c'est selon. C'est au tour des idées qui ne suivent plus leur cours habituel... Bof, se dit Renard.

Un jour, ou peut-être un soir, était-ce un lundi, ou alors un jeudi ? Renard ne retrouve plus le chemin de son chez lui. Un autre jour, ou peut-être un matin... Renard ne sait plus. Ne sait plus. Ne sait plus. Mais il sent, il sent qu'on prend soin de lui, il sent qu'il n'est jamais seul. Les renardeaux y veillent.

Un album tout en douceur, tout en amour, tout en tendresse, tout en chaleur. Un album qui traite avec pudeur et délicatesse de la prise d'âge de ceux qui accompagnent les enfants ; les papys, les mamies, les tontons, les tatas... qui, parfois, partent pour le Pays du Grand Oubli. La vieillesse, la dégénérescence des cellules, cette perte des réalités qu'entraînent Alzheimer et autres Parkinson, bouleversent et agresssent les petits qui ne comprennent pas, à juste titre, pourquoi ce grand-père, cette grand-mère pour lesquels ils avaient profond respect, auxquels ils demandaient avis et conseils (même s'ils faisaient semblant de n'en rien croire), retombent dans une enfance qu'eux-mêmes ont hâte de quitter.

Un bel album. Non, un album essentiel, émouvant, pas didactique, juste vrai et fort, qui aide l'enfant à grandir et à ... vieillir en prenant soin de lui et de ceux qu'il aime.

Posté par C Martine à 07:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur L'HISTOIRE DU RENARD QUI N'AVAIT PLUS TOUTE SA TÊTE, Martin Baltscheit

    Un album essentiel abordant un thème vraiment pas simple à traiter. J'avais adoré !

    Posté par jerome, 11 octobre 2013 à 07:50 | | Répondre
    • Essentiel, oui, pour parler doucement et tendrement de ce qui est si difficile à concevoir.

      Posté par Martine, 11 octobre 2013 à 08:20 | | Répondre
  • Je suis toujours étonnée que le travail de ces artistes ne soit pas davantage reconnu ou qu'ils se cantonnent à la jeunesse parce qu'il n'y a pas d'album pour les "grands", cela ne se fait pas.

    Posté par Anis, 12 octobre 2013 à 09:53 | | Répondre
    • Pour les "grands", Anis, c'est la BD. Une forme littéraire que je ne sais pas, mais pas du tout, lire et comprendre. Mais je pense que c'est le même principe.

      Posté par Martine, 12 octobre 2013 à 20:27 | | Répondre
Nouveau commentaire