19 mai 2013

MARCHÉ DE LA POÉSIE - PARIS 2013 - JOHN MONTAGUE

Marché de la poésie 2013

 

Bruit de blessure

Qui sait
la musique d'une blessure ?
Peau cousue
se déchire, vieille douleur
se rouvre
parfois, quand le corps du violon
se plaint
épouse et porte le chant, épouse
et porte la peine (lents troupeaux
de bétail
entrant en prairies grasses, tourbe noire)
du rythme pastoral

Je clame
que civilisation mourut ici ; 
qui tremble sous mon pied comme je gravis ces
bases, tristes
collines : qui rugit dans le flux
de mon sang comme 
j'entends chevroements du mépris saxon,
Westminster
va au diable qui ne vaut pas 
ces étranges
pierres sculptées stables de cinq mille ans,
croix seule résistante.

Cette aigreur
je l'hérite de mon père, essaim
du sang
à la cervelle, le dégoût de vomi
de haine raciale
la victime contemplant colon jacobite
imprudent
l'oppresseur, le marine bardé d'insignes,
qui épar-
pilla ses dieux lares, utilisa comme
serviteurs
son peuple, leva ses femmes comme
du gibier.

john-montague

John Montague - Extrait de La Langue Greffée - 1988 - Belin, L'extrême contemporain

Posté par C Martine à 06:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur MARCHÉ DE LA POÉSIE - PARIS 2013 - JOHN MONTAGUE

    J'ai trouvé très peu de choses sur internet sur cet auteur, heureusement que tu nous en parles

    Posté par aifelle1, 19 mai 2013 à 11:16 | | Répondre
    • Oui, ce poète est peu traduit en français. C'est valable aussi, d'ailleurs pour les auteurs irlandais qui seront au Marché de la Poésie ! Beaucoup de difficultés pour trouver des traductions de leurs vers. Et comme je ne suis pas anglophone !!!

      Posté par Martine, 19 mai 2013 à 11:59 | | Répondre
  • http://litterama.wordpress.com/2013/05/19/anna-akhmatova-requiem/

    JBonjour Martine, je suis partie du thème de la blessure, de la souffrance dans un système politique et j'ai trouvé ce poème d'Anna Akhmatova. Bon dimanche !

    Posté par Anis, 19 mai 2013 à 11:56 | | Répondre
Nouveau commentaire