13 janvier 2013

RENCONTRES POÉTIQUES : Xavier Hanotte

T.

 

Tu existes sûrement
Mais pas pour moi.

Alors je tente
De te suivre
À travers rêves
À travers encre.

Qu'importent la distance
Et tes grands silences.

Je t'écris.

Fragile et mince
Telle cette page
Tremblante et vaine
Où je te couche
Au bruit feutré des mots.

Ventre de soie
Griffé d'entailles
Cuisses de papier
Cloche de tram
Lueurs de lampes
Et de regrets.

D'autres me disent
Qu'ils te connaissent
Que tes yeux gris
Les ont croisés.

Sombre injustice - 
Mais s'ils te voient
Moi seul t'entends
Et t'espère
Sans vraiment y croire.

Xavier Hanotte
Poussière d'histoires & bribes de voyages - Le castor astral, 2003

modigliani

Amadeo Modigliani

 

 

Merci à Anne pour le cadeau qu'elle m'a fait de ce recueil des poésies d'un auteur belge;

"Comment un romancier - ou présumé tel - pourrait-il s'amouracher d'un de ses personnages, le plus imaginaire d'entre tous ? Surtout quand celui-ci n'a vraiment rien d'un canon et tout d'un caractère plutôt rugueux ? Et un petit nom imprononçable ? Ce n'est pas raisonnable me direz-vous. Je ne suis pas raisonnable, vous répondrai-je. Facile. Et puis, j'ai le temps. Et surtout, j'ai fait pire."

 

Le dialogue poétique est ouvert ! Laissez, en commentaire, un poème en réponse à celui-ci !

Règle du jeu ici.

POÉTISONS

Posté par C Martine à 00:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur RENCONTRES POÉTIQUES : Xavier Hanotte

    J'aime...très bon dimanche...

    Posté par Jack, 13 janvier 2013 à 05:45 | | Répondre
  • Silhouette bleue qui passe

    Au soupirail de mon passé

    Ma douleur se pavane

    Dans les parterres ensoleillés.

    Rien n’y pousse sinon

    Les mauvaises herbes

    Et les mensonges ensauvagés

    D’un corps toujours

    Sur le départ.

    Les poèmes de Xavier Hanotte sont toujours très longs, je m'arrête là (merci à Anne de m'avoir service de source !!). J'aime bien son univers.

    Posté par aifelle1, 13 janvier 2013 à 18:08 | | Répondre
    • Merci Aifelle pour ce dialogue poétique. C'est Anne qui m' fait découvrir Xavier Hanotte, et comme toi, je suis sensible à ses mots et à l'atmosphère qu'ils transmettent.

      Posté par Littér'auteurs, 13 janvier 2013 à 18:22 | | Répondre
  • La brique rouge accouche

    Un gros soleil fauve

    Entre les jambes

    Du monument

    Vers la vallée

    Aboie un mâtin routinier

    Dans une ferme sombre.

    Lui seul le sait :

    Les ombres harassées

    Rentrent au bivouac.

    C’est l’heure.

    Sous la voûte ouverte

    Aux noms des absents

    Souffle une bourrasque

    De souvenirs lents.

    Et les noms s’accrochent

    Depuis tout ce temps.

    On n’est jamais seul

    Dans cette campagne :

    Les fantômes lisent

    Par-dessus l’épaule.

    Il faudrait acheter

    Si c’était possible

    Le Times ou le Sun,

    Laisser le vnt

    Tourner les pages

    Puis s’en aller

    Sur la pointe des pieds

    Prendre le thé

    Même en sachet

    Dans un café picard

    Aux parfums de bières

    Et raconter

    La chope en main

    Des histoires de Leeds,

    Salford ou Leicester.


    C'est "Thiepval Mémorial, un lieu que j'ai visité grâce à Xavier Hanotte et à son merveilleux roman "Derrière la colline". J'adore ton choix de ce poème en hommage à "Trientje" (un diminutif à la flamande), personnage très important de "Manière noire", "De secrètes injustices" et "Le couteau de Jenufa" ! Et je suis contente que tout cela te plaise ! (tu as reçu mon mail du 6 janvier ??)

    Posté par Anne, 16 janvier 2013 à 21:07 | | Répondre
Nouveau commentaire